10 mythes sur l'espace que vous devez absolument cesser de propager

936 Vues
936
10 mythes sur l'espace que vous devez absolument cesser de propager
26
Partages
/ /

L'espace nous est tellement peu connu que plusieurs idées préconçues et légendes se propagent sur celui-ci. En effet, qui serait en mesure de confirmer ou d'infirmer un fait qui se serait produit à plusieurs années-lumière ou même relativement près de notre planète Terre. Tellement peu de personnes possèdent une partie de la vérité sur l'espace que le point mérite d'être fait sur certains mythes associés à l'espace. Plusieurs sont même issus de l'imagination hollywoodienne!  Enfin la vérité!


1. Sans la combinaison appropriée, nous explosons dans l’espace.

Comme beaucoup de mythes qui suivront, cette idée a été principalement créé par Hollywood. Souvent, les cinéastes ne sont pas vraiment concernés par les faits. Ils prendront facilement des libertés face à la réalité afin de donner à une scène un aspect plus spectaculaire. Se retrouver dans l'espace sans la combinaison appropriée va certainement vous tuer, mais pas instantanément et non pas dans une explosion de sang et de viscère. Un être humain peut survivre environ 30 secondes sans aucun dommage permanent. Une situation très désagréable s’il en est une, mais ce n’est pas une mort instantanée. Vous mourrez probablement d'asphyxie en raison du manque d'oxygène.


2. Vénus et la Terre sont identiques.

Vénus est souvent désignée comme la planète jumelle de la Terre, mais ça n’implique pas qu’elle est identique à notre planète. Nous avons étudié Vénus en profondeur, mais cette idée persiste de l’époque où, à cause de son atmosphère très dense, nous n’avions pas de réelle connaissance de la surface de cette planète. Ce n’est que depuis que nous avons envoyé un vaisseau spatial en exploration sur Vénus que nous avons découvert comment peu accueillante et même menaçante est la surface de celle-ci.


3. Le Soleil est une boule de feu.

Le Soleil brille mais ne brûle pas. Cela peut paraître comme une nuance insignifiante pour la personne moyenne, mais la chaleur produite par le soleil est en fait le résultat d'une réaction nucléaire, et non pas de la combustion d’un produit chimique quelconque.


4. Le Soleil est jaune.

Demandez à quelqu'un de dessiner un soleil et le réflexe sera immédiatement de chercher le crayon jaune. Normal. La réalité est que nous le voyons jaune grâce à l’atmosphère terrestre. Cependant, la couleur réelle du Soleil est le blanc. Si jamais vous rencontrez un astronaute ou quelqu'un qui a été dans l'espace, il pourra vous le confirmer. Quoiqu'il en soit, nous n’avons pas besoin de voir le Soleil pour savoir de quelle couleur il est car nous pouvons la déterminer d’après sa température. Les étoiles froides, de seulement quelques milliers de degrés Celsius, auront une surface plutôt rouge. À l'autre extrémité du spectre, les étoiles les plus chaudes, avec une température de surface supérieure à 10 000 degrés Celsius sont bleues. Avec une température de surface de près de 6 000 degrés Celsius, le Soleil se situe quelque part au milieu, ce qui lui donne une couleur blanche distincte.


5. La Terre est plus proche du Soleil en été.

Bref, cette affirmation semble assez logique. Notre planète est plus chaude quand elle est plus proche de l’étoile qui la réchauffe. Cependant, cette fausse perception s’explique par une mauvaise compréhension de ce qui cause réellement les saisons. Ce n’est pas la proximité du Soleil mais plutôt l'inclinaison de l’axe de rotation de la Terre qui est responsable des saisons. L'axe sur lequel tourne notre planète est en fait incliné sur un côté. Lorsque cet axe pointe vers le Soleil, c’est l'été dans cet hémisphère présenté aux rayons solaires. L’hémisphère opposé est alors moins exposé au Soleil et est donc en hiver.

Par contre, l'idée que la Terre est parfois plus proche et parfois plus loin du Soleil n’est pas un mythe. Notre planète a une orbite elliptique (comme la plupart des autres planètes) autour du Soleil. La distance donnée moyenne de la Terre au Soleil est d’environ 150 000 000 km. Cependant, au périhélie (point le plus proche de la Terre au Soleil), la distance n’est que de 147 000 000 km et à l'aphélie (la plus longue distance), elle atteint 152 000 000 km. Donc, comme vous pouvez le voir, au cours d'une année, la distance entre la Terre et au Soleil vraie de 5 000 000 km.


6. La Lune possède une face toujours dans l'obscurité.

L'idée que la Lune a un côté qui est constamment baigné dans l'obscurité est fausse. La Lune est retenue par la gravité à la Terre, ce qui signifie que le même côté est toujours face à nous, et non pas au Soleil. Ainsi, toute la surface de la Lune est à un moment ou un autre exposée à la lumière du Soleil.


7. Le son voyage bien dans l'espace.

Les films présente rarement la réalité sonore dans l'espace. On imagine facilement que si vous dépenser une fortune sur le tournage d'une explosion ou d'une mort dramatique dans l’espace, vous voulez absolument que le public l'entende. Cependant, l’espace est un endroit où il n’y a pas d'atmosphère ce qui signifie qu'il n'y a rien pour « transporter » les ondes sonores. Toutefois, cela ne veut pas dire qu'il n'y a pas de son dans l'univers à l’extérieur de notre planète. Si un jour, vous vous retrouvez à un autre endroit où on trouve une atmosphère, alors il y aura du son, mais il sera probablement un peu bizarre. Sur Mars, par exemple, le son sera plus aigu.


8. Vous ne pouvez pas voyager à travers une ceinture d'astéroïdes.

Celle-ci nous vient de Star Wars. Han Solo nous a montré qu'il est un pilote hors du commun en volant son vaisseau à travers une ceinture d'astéroïdes mortelle et il se rend de l'autre côté, malgré des chances de survie à peu près nulles. Impressionnant ... sauf pour le fait que vous pourriez probablement faire la même chose (si vous aviez un vaisseau spatial à portée de main).

Une des principales choses dans lesquelles les films sont très mauvais est lorsqu'il s’agit de donner une image juste de la taille des objets célestes. Et ce n’est pas vraiment de leur faute. S’ils devaient montrer les choses comme elles sont vraiment, ils devraient nous montrer un écran noir avec un petit point ici et là qui représenterait une planète ou quelque chose du genre. L'espace est grand. Vraiment, vraiment, vraiment grand. Même si une ceinture d'astéroïdes est constituée de millions et de millions d'astéroïdes, il faudrait être la personne la plus malchanceuse dans l'univers pour entrer en collision avec l’une d’elle. Prenons notre propre ceinture d'astéroïdes comme exemple. Des millions de pièces la composent. La plus grande d’entre elles est Ceres, un ancien astéroïde, désormais classé comme une planète naine. Elle a environ 950 km de diamètre et la distance entre deux projectiles dans la ceinture d'astéroïdes varie autour de plusieurs centaines de milliers de kilomètres. Les chances de frapper l'un d'eux sont de 1 sur un milliard. Jusqu'à présent, nous avons envoyé 11 sondes à travers la cette ceinture d’astéroïdes sans incident.


9. Il est possible de voir la Grande Muraille de Chine à partir de l'espace.

Un autre «fait» dont nous avons parlé avant, avec tout le monde sur Internet. C’est bizarre que cette affirmation soit toujours considérée comme un fait car il n’en est rien. Aucune structure construite de la main de l’Homme, aussi grande soit-elle, n’a le privilège de pouvoir être observée de l’espace.


10. NASA occupe presque un quart du budget du gouvernement.

Sans aucun doute, les Etats-Unis ont contribué plus que tout autre pays à l'exploration de l'espace, mais, malheureusement, ces contributions ont été relativement réduites au cours des dernières années parce que la NASA est en train de perdre le support du public. De moins en moins d’Américains démontrent un intérêt marqué pour l'espace et c’est vraiment dommage car l’espace représente réellement l'un des projets les plus ambitieux et les plus importants de l'humanité tout entière.

Un des plus gros problèmes pour la NASA est la perception du public qu'il dépense beaucoup trop d'argent. Les gens surestiment vraiment la quantité d'argent que la NASA reçoit sur une base annuelle. Les sondages révèlent que la personne moyenne croit que la NASA reçoit une importante partie du budget fédéral, parfois autant que 25% de toute l’opération. À une époque où beaucoup de personnes éprouvent des difficultés économiques, il n’est pas étonnant qu'ils souhaitent voir la disparition du programme spatial. La réalité est que le budget de la NASA n’est en rien près de cette proportion du budget fédéral. Pour l’année 2015, le budget de la NASA se situera autour de 0,5% du budget fédéral. En fait, tout au long de son histoire, le budget de la NASA a oscillé autour de 1%. Son niveau le plus élevé a été atteint lors de la course à l'espace des années 1960, et encore il n’atteignait qu’un pourcentage de 4,4%, loin des 25% que les gens imaginent.

  Partager sur Facebook