De mystérieux bruits en Antarctique ont forcé l’Armée canadienne à enquêter

5256 Vues
5256
De mystérieux bruits en Antarctique ont forcé l’Armée canadienne à enquêter
175
Partages
/ /

Depuis le début de l’automne 2016, un mystérieux bruit se fait fréquemment entendre au large du détroit de Fury en Antarctique. Le son répétitif, qui aurait chassé la majorité des animaux marins peuplant la zone, a forcé l’armée canadienne à déployer au début de l'année une patrouille militaire et des spécialistes de l'acoustique pour élucider le mystère.

Pour l’instant, on ignore toujours la cause du bruit. Les témoignages des habitants locaux, les Inuits du village d'Igloolik, sont par ailleurs les seules preuves tangibles de l’existence du bruit. Ces derniers auraient commencé à entendre d’étranges « bips » à la fin du mois d’octobre 2016. Selon les habitants d'Igloolik, il y aurait un lien à faire entre le mystérieux bruit et la disparition des narvals, des baleines boréales et des phoques barbus qui peuplent habituellement la zone.


Quelques hypothèses avancées

Les autorités ont déployé des avions, des scientifiques et des militaires pour identifier la source du bruit. Malheureusement, aucun rapport officiel n'a encore pu identifier la source du bruit, et ce même si un an s'est écoulé entre aujourd'hui et les premières manifestations

De leur côté, les internautes ont émis plusieurs hypothèses intéressantes. Les voici!


1 – Ce sont des mammifères marins qui causent le bruit

Cette hypothèse est plus ou moins crédible. Il serait pour le moins surprenant que les habitants d’un village Inuit, qui côtoient quotidiennement une grande diversité d’espèces aquatiques, soient déboussolés par un son marin conventionnel.


2 – C'est une hallucination collective

Cette hypothèse est crédible. Considérant que la communauté d'Igloolik est un groupe culturellement homogène, si une personne du village a fréquemment affirmé aux autres qu’elle entendait un bruit, l’hallucination a pu se transmettre comme une trainée de poudre. « Quand on sait ce qu’il faut voir, on voit »!


3 – C'est un sous-marin étranger

Ce serait très étonnant ... mais ça pourrait expliquer le bruit et l’exode des animaux marins.

  Partager sur Facebook