Les gauchers ont tous ces étranges points en commun

23 Vues
23
Les gauchers ont tous ces étranges points en commun
4
Partages
/ /

Pour les gauchers, le monde peut sembler être un endroit injuste où vivre. Des ciseaux aux scies électriques en passant par l'équipement sportif, la plupart des choses ne sont tout simplement pas conçues pour eux. Et il n'y a pas longtemps, beaucoup de gauchers ont été forcés de manger et d’écrire avec la main droite. Cette pratique persiste encore dans de nombreux endroits partout dans le monde. Même la langue les discrimine: le mot italien pour la gauche, "sinistra", vient du mot latin pour "sinistre", tandis que dans certains pays de langue espagnole, de faire quelque chose "por izquierda" ou à gauche, est synonyme de faire quelque chose de louche. Même en français, vous faire dire que vous êtes « gauche » signifie que vous n’êtes pas « adroit ».

Alors, comment se fait-il qu’une personne sur dix soit gauchère?

La première chose à savoir est que ce ratio de 10 pour cent est presque le même partout sur la planète, suggérant qu'un facteur héréditaire serait lié à la dominance manuelle.  Par contre, plusieurs études portant sur des jumeaux ont montré que seulement 25 pour cent de cette dominance peut être expliquée par les gènes d'une personne. Généticienne, Silvia Paracchini de l'Université de St Andrews en Écosse dit que ce nombre est étonnamment faible, mais a été démontré dans de nombreuses études. Paracchini raconte que les premières études cherchant à démontrer que le fait d’être gaucher était inscrit dans les gènes portaient justement sur l’identification d’un gène « gaucher ».  Cependant, après avoir étudié et séquencé l’ADN de plus de 100 000 personnes partout dans le monde les scientifiques ont conclu qu’un tel gène n’existait pas. "La raison pour laquelle ce phénomène est tellement fascinant est que nous ne le comprenons pas. Il est fascinant mais aussi énigmatique", a-t-elle dit dans un discours à la Royal Society à Londres en février dernier. "Il doit y avoir un avantage évolutif."

Ce que son équipe a découvert est que la portion d'ADN qui influence la dominance manuelle est la même que celle qui détermine l'asymétrie de notre corps. "Notre apparence physique nous donne une impression de symétrie corporelle, mais si nous regardons à l'intérieur, au niveau des organes, il y a beaucoup d'asymétrie», affirme Paracchini. Une affection rare appelée situs inversus peut détenir la réponse. Affectant 1 personne sur 20 000, dont le chanteur espagnol Enrique Iglesias, cette condition signifie que les personnes touchées ont leurs principaux organes inversés ou « en miroir » par rapport à leur position normale. Ainsi, par exemple, le cœur serait sur le côté droit du corps, ou le foie et la vésicule biliaire sont sur le côté gauche.

Paracchini et son équipe ont découvert que la partie du code génétique qui est anormale chez les personnes avec un situs inversus est la même partie qui affecte la dominance manuelle. Les gauchers, en raison de cette asymétrie, possèdent un corps calleux plus volumineux. Le corps calleux est la bande épaisse de fibres nerveuses dans le cerveau qui relie les hémisphères gauche et droit du cerveau. Cette structure est en fait 11 pour cent plus grande chez les gauchers. Ce 11 pour cent signifie qu’on y retrouve 25 millions de fibres nerveuses supplémentaires, ce qui a comme conséquence que la communication entre les deux hémisphères du cerveau du gaucher est plus rapide. Toute discrimination contre les gauchers ne peut donc pas être fondée. "Les gauchers ont des avantages dans certains sports, particulièrement au niveau du temps de réaction, et ils peuvent être plus habiles dans certaines tâches cérébrales car leur cerveau se doit d’être plus plastique», dit-elle en précisant que les gauchers doivent constamment s’adapter à vivre dans un monde conçu pour les droitiers. Le qualificatif « plastique » est utilisé ici dans le sens où le cerveau peut modifier au besoin certaines connections nerveuses, donc qu’il a une certaine « plasticité ». C'est d'ailleurs pour cette raison que les gauchers subsisteraient au cours de l'histoire de l'évolution humaine, même s'ils sont plus rares.

Contrairement à ce que l’on a longtemps cru, avoir une main dominante n’est pas spécifique à l'humain. Il y a des nombreux animaux gauchers ou droitiers.

  Partager sur Facebook