Des scientifiques canadiens découvrent les puissantes propriétés anti-cancéreuses du pissenlit

1180 Vues
1180
Des scientifiques canadiens découvrent les puissantes propriétés anti-cancéreuses du pissenlit
85
Partages
/ /

Le cancer demeure depuis longtemps, surtout dans les pays les plus avancés technologiquement parlant, la maladie qui monopolise le plus de ressources au niveau de la recherche mondiale. Une équipe de chercheurs, dirigée par Siyaram Pandey, du département de chimie et biochimie de l'Université de Windsor, au Canada, a mené une recherche dont les résultats pourraient donner un nouvel espoir aux personnes atteintes de cancer. L’étude a en effet démontré que la consommation de tisanes de pissenlit, principalement à base de racine de la mauvaise herbe, agit sur les cellules cancéreuses en les détruisant en 48 heures, et ce, sans qu’aucune cellule saine du corps ne soit affectée. "Nous étions surpris de voir les cellules cancéreuses disparaître mais encore plus de constater que les cellules saines n’étaient absolument pas affectées" affirma monsieur Pandey. Les extraits de racine de pissenlit seraient cytotoxiques pour les trois types de cellules de leucémie humaine testées, tuant jusqu’à 96 % des cellules cancéreuses après seulement 48 heures ! Les chercheurs ont préparé l’extrait en utilisant des pissenlits qu’ils avaient cueillis dans un champ local, et ils ont déclaré que cette plante avait un énorme potentiel et serait une réelle alternative à la chimiothérapie.Ces résultats inattendus ont permis à l'équipe de recherche de recevoir un soutien financier supplémentaire pour poursuivre l'étude de cette plante miraculeuse.

Le pissenlit (Taraxacum officinales), souvent négligé car considéré comme mauvaise herbe, possède plusieurs propriétés curatives. Alors que nos grands-mères l’utilisaient pour préparer différents sirops sachant que la fleur et la plante complète contenaient de nombreuses substances curatives, elles ignoraient sans doute le fait que la racine de pissenlit peut aider à combattre le cancer. Les scientifiques ont constaté que la racine de T. officinales semble même être plus efficace que la chimiothérapie car elle ne s’attaque qu’aux cellules cancéreuses.

En plus de posséder des propriétés diurétiques, de stimuler la sécrétion de la bile, de nettoyer le foie, de contrôler les allergies et de réduire le taux de cholestérol, la tisane de pissenlit contient des vitamines et des minéraux très importants tels que la vitamine B6, thiamine, la riboflavine, la vitamine C, le fer, le calcium, le potassium, le magnésium et l'acide folique. Elle peut contribuer jusqu'à 53% de l'apport quotidien requis de vitamine K et environ 110% de l'apport quotidien recommandé de vitamine A. Ces faits au sujet de cette plante sont connus depuis plusieurs années. Les principes actifs du pissenlit sont la taraxine, les terpènes, les flavonoïdes (lutéoloside, cosmosioside, lutéoline-rutinoside), les phytostérols. Le pissenlit se compose aussi de stérols et d'acides phénoliques. Mais les études récentes ont jeté une lumière nouvelle sur le pissenlit.

L’exemple d’un cas spécifique a lancé l’équipe de chercheurs vers des études plus poussées sur les propriétés anti-cancéreuses des racines de pissenlit. Il s’agit de celui de John Di Carlo, 72 ans qui, atteint de leucémie, subissait des traitements de chimiothérapie "agressifs" depuis 3 ans, lorsque les médecins l’ont retourné chez lui, écouler "les derniers jours" de sa vie avec ses proches. Compte tenu du fait que les médecins n’avaient plus d'alternatives pour trouver des solutions fonctionnelles dans la lutte contre sa maladie et que John était personnellement convaincu des propriétés curatives de pissenlit, il a proposé de boire de la tisane à base de la racine de pissenlit, comme dernier espoir. La régression partielle puis complète de la maladie fût observée après seulement quatre mois de ce traitement. C’est alors que la médecin traitante, Dr. Caroline Hamm approcha pour discuter du cas de son patient et susciter l’intérêt de monsieur Pandey, plutôt sceptique au départ. John Di Carlo vit aujourd’hui, sans cancer depuis 3 ans. D’autres études ont démontré que l’extrait de pissenlit pouvait être un ingrédient potentiellement actif contre d'autres cancers, comme le mélanome, le cancer du sein et de la prostate. En fait, l’extrait de racine de pissenlit a été utilisé pendant des siècles comme traitements efficaces de cancers dans la médecine traditionnelle Chinoise.

Plusieurs études sont en cours pour déterminer les conditions optimales favorisant l’effet anti-cancéreux de la racine de pissenlit et souhaitons que ces études aboutiront vers une lutte efficace contre cette maladie qui nous affecte tous, de près ou de loin.

  Partager sur Facebook