Découvertes : 1700 personnes et 3500 animaux mystérieusement tués en 60 minutes «par un lac»

1700 personnes et 3500 animaux mystérieusement tués en 60 minutes «par un lac»

À ce jour, les scientifiques ne savent pas avec certitude pourquoi ...

Publié le par Science Virale dans Découvertes
Partager sur Facebook
154 154 Partages

Le 21 août 1986, le Camerounais Joseph Nkwain se réveille en sursaut dans sa maison située à proximité du Lac Nyos. Il a de la difficulté à parler, à respirer et à bouger. Une odeur putride envahit son nez, des cris d’horreurs percent ses oreilles. Confus et troublé, l’homme sort de son lit pour essayer de comprendre ce qui est en train de se produire. C’est alors qu’une vision terrible s’offre a ses yeux : tous les membres de sa famille ont du sang autour de la bouche et le visage crispé. Ils sont tous morts. Paniqué, Nkwain sort de sa maison pour demander de l’aide. Malheureusement, personne ne répond à son appel de détresse. À l’instar de sa famille, tous les membres du voisinage sont morts. 

C’est il y a un peu plus de 30 ans qu’a eu lieu ce désastre naturel, que les scientifiques considèrent comme le plus mystérieux et étrange que la Terre ait connu. Certes, dans la nuit du 21 août 1986 au nord-ouest du Cameroon, plus de 1700 personnes ont tragiquement perdu la vie dans des circonstances qui restent toujours nébuleuses à ce jour.

Que s’est-il passé ?

Selon la majorité des expertises, la nuit de la tragédie, le Lac Nyos aurait relâché près d’un million de tonnes de dioxyde de carbone. Cette quantité massive de gaz toxique aurait formé un nuage mortel voyageant à plus de 100 kilomètres à l’heure. Ce dernier se serait étendu dans un rayon de 25 kilomètres, tuant en quelques minutes 1746 villageois et 3500 « bétails ».

 

Pourquoi est-ce que le gaz est soudainement sorti du lac ?

À ce jour, les scientifiques ne savent pas avec certitude pourquoi la poche de gaz qui était dans le lac a explosé. Certains assurent qu’un tremblement de terre a déclenché le phénomène, d’autres arguent plutôt que c’est la faute d’un glissement de terrain ou d’une éruption volcanique. Dans tous les cas, le déclencheur fut assez silencieux pour ne pas réveiller les villageois. 

Partager sur Facebook
154 154 Partages

Source: Science Alert
Crédit Photo: US Geological Survey