Espace : Un destin tout à fait horrible attend les premiers humains qui iront visiter Mars

Un destin tout à fait horrible attend les premiers humains qui iront visiter Mars

Les quatre premiers humains qui iraient visiter Mars devront être ...

Publié le par Science Virale dans Espace
Partager sur Facebook
105 105 Partages

Ce n’est plus un secret pour personne : les Américains veulent visiter la planète Mars d’ici 2033. Si l’objectif a régulièrement été évoqué au courant des derniers mois, le plus grand des mystères planait (jusqu’à tout récemment) sur les moyens déployés pour y arriver. Heureusement pour le grand public, il y a à peine une trentaine de jours, la NASA a finalement dévoilé un premier échéancier. Ce dernier comporte des détails pour le moins troublants.

Selon toutes vraisemblances, les quatre premiers humains qui iraient visiter Mars devront être enfermés dans un minuscule vaisseau spatial en forme de cylindre pendant 3 ans. De plus, une fois que les astronautes auront dépassé la lune, ils seront condamnés à poursuivre leur route, « advienne que pourra »! En d’autres termes, si une défaillance technique ou autre problème touche le vaisseau ou les membres d’équipage, il sera impossible de faire demi-tour. Cela étant dit, il ne s’agit même pas du détail le plus cruel dans toute cette histoire!

Selon les premiers plans, ils sembleraient que les astronautes qui sacrifieront 3 années de leur vie à dériver dans l’espace n’auront même pas la chance de mettre le pied sur la planète rouge! Effectivement, la NASA souhaite uniquement mettre ces astronautes en orbite autour de la planète, avant de rebrousser chemin. Bref, les astronautes qui participeront à la première mission à destination de Mars devront attendre plus de 1000 jours pour voir Mars ... à travers des hublots!

Malgré les risques et les difficultés que comporte cette mission, parions quand-même que les responsables de la NASA n’auront pas de la difficulté à trouver des astronautes volontaires. 

Partager sur Facebook
105 105 Partages

Source: Science Alert
Crédit Photo: IStock