Insolite : Ces maladies sont la preuve que la nature est parfois cruelle

Ces maladies sont la preuve que la nature est parfois cruelle

Des anomalies où la nature n'a pas fait son travail comme souhaité

Publié le par Science Virale dans Insolite
Partager sur Facebook
16 16 Partages

La nature nous offre souvent des merveilles dont elle seule a le secret. Cependant, lorsque le malheur frappe, les conséquences peuvent être dramatiques. Malgré tous les progrès de la médecine, les tests de dépistage, les diagnostics, les traitements, certaines maladies ou malformations continuent d'affliger différentes personnes, transforment leur vie et les isolent d’une société parfois cruelle. Voici quelques exemples d'anomalies où la nature n'a pas fait son travail comme souhaité.

ATTENTION : Certaines images peuvent être difficiles à observer compte tenu de la condition des personnes touchées.

1.) Elephantiasis: Augmentation de la taille d'une partie du corps causée par la formation d'un oedème (accumulation de liquide) dû à un excédent de lymphe hors du réseau lymphatique. Plusieurs situations peuvent mener à cette maladie (présence d'un parasite ou d'une tumeur, trouble congénital, etc.) et, selon la cause, différents traitements peuvent s'appliquer.  On peut éliminer la cause, par exemple dans le cas de la présence d'un parasite, et/ou pratiquer une chirurgie.

Source : Wikipedia

2.) Craniopagus Parasiticus: Un rare type de jumeaux siamois où un jumeau parasite (sous-développé) est rattaché par le crâne au jumeau plus développé. Cette situation se produit environ 5 fois sur 10 millions de naissances. Dans les archives, seulement en 3 occasions le jumeau « normal » aurait survécu.

Source : sunysuffolk.edu

3.) Syndrome de Hutchinson-Gilford, ou progéria : Maladie génétique rarissime, affectant une naissance sur 4 à 8 millions, caractérisée par un vieillissement prématuré (perte de cheveux, apparition des rides, vieillissement accéléré de différents organes, etc.) débutant dès la naissance. L’espérance de vie des personnes atteintes est d’environ 12-13 ans.

Source : www.terra.com.br

4.) Ischiopagus: Malformation qui se manifeste in utero, avec l'absorption d'un jumeau par l'autre. Le jumeau qui survit possède des membres ou des parties du corps en nombre supérieur à la normale. La survie de l’individu est souvent menacée dans les cas d'ischiopagus en raison de l'entremêlement des organes ou des nerfs qui empêche leur fonctionnement. Certains patients peuvent subir une opération chirurgicale, mais les risques sont élevés et les complications très nombreuses.

5.) Sirénomélie: Maladie fœtale grave qui se traduit, dans les effets les plus visibles, par une fusion des membres inférieurs qui rappelle la queue d’une sirène, d’où le surnom des personnes atteintes d’enfants-sirènes. De plus, de nombreuses lésions sont observées sur des organes abdominaux (anomalies uro-génitales et jusqu'à des cardiopathies graves) et les sphincters sont souvent clos. Avec une fréquence d’un cas sur 100 000 naissances, l'immense majorité des enfants-sirènes décède dans les heures qui suivent la naissance.

6.) Syndrome d’hypertrichose acromégaloïde: Dérèglement hormonal qui se manifeste, chez l'homme ou la femme, par une pilosité excessive sur une partie du corps ou sa totalité. La survie de la personne atteinte n’est aucunement menacée et certains traitements hormonaux peuvent atténuer sa manifestation. Les cas recensés sont peu nombreux mais très spectaculaires, la personne ayant la face entièrement recouverte de poils. On suppose que ces apparitions, dans le passé, ont peut-être donné naissance au mythe du loup-garou.

7.) Cyclopie: Malformation génétique qui provoque la fusion des 2 orbites oculaires et ne laisse apparaître qu'un seul oeil au milieu du front. Cette malformation est extrêmement rare et touche aussi bien les animaux que les humains. Elle est probablement à l'origine du mythe du cyclope.

Partager sur Facebook
16 16 Partages

Source: Science virale
Crédit Photo: Science virale