Insolite : Des médecins trouvent une étrange bosse dans le cerveau d'une femme. Lorsqu'ils réalisent de quoi il s'agit, c'est la panique

Des médecins trouvent une étrange bosse dans le cerveau d'une femme. Lorsqu'ils réalisent de quoi il s'agit, c'est la panique

​Yamini Karanam a commencé à ressentir ressentir certaines défaillances au ...

Publié le par Science Virale dans Insolite
Partager sur Facebook
41 41 Partages

Yamini Karanam, une jeune Américaine, étudiant pour obtenir son doctorat à l'Université d'Indiana, a commencé à ressentir certaines défaillances au niveau cognitif, défaillances qu’elle n’avait jamais éprouvées auparavant: "Des problèmes de compréhension de lecture, de  compréhension orale. Si plusieurs personnes parlaient dans une chambre, je ne comprends rien de ce qui se disait" déclare Karanam.

Plusieurs spécialistes consultés étaient en désaccord quant à la source du problème et comment le résoudre. Les démarches de Karanam l'ont menée vers le docteur Hrayr Shahinian du Base Skull Institute, à Los Angeles. Le Dr Shahinian est un pionnier dans l’utilisation de méthodes peu invasives d’extraction de tumeurs au cerveau.  

"Contrairement à la chirurgie du cerveau traditionnelle où vous ouvrez le crâne, utilisez des écarteurs métalliques et observez, à l’aide d’un microscope, les profondeurs du cerveau, ce que nous pratiquons est la chirurgie dite du  trou de serrure", a expliqué Shahinian. Bien qu’il ait pratiqué ce type de chirurgie au cerveau des milliers de fois, ce que Shahinian a trouvé lors de l’extraction de la tumeur de Karanam lui a donné l'occasion de mettre sa technique en évidence. En effet, la tumeur du cerveau de l’Américaine était en fait les restes d'une jumelle qui ne s’est jamais développée. On pouvait même distinguer des cheveux, des os et même des dents. Le phénomène est inhabituel, mais pas aussi rare qu’on pourrait le croire. Yamini Karanam n’avait aucune idée qu'elle aurait pu avoir une soeur jumelle.

La tumeur de Karanam était en fait ce qu’on appelle un tératome, qu'elle appelle affectueusement  «sa jumelle maléfique qui l’a torturé pendant 26 ans." Les tératomes se forment lorsque des couches de cellules de l’embryon ne parviennent pas à se développer normalement. Au lieu d'un embryon qui se séparerait en deux parties distinctes pour éventuellement devenir des jumeaux, l’une des parties se logerait dans l’autre pour voir sa croissance s’interrompre. La plupart des tératomes sont constitués de tissus non structurées provenant d'organes spécifiques. Certaines contiennent des éléments corporels simples tels que des cheveux, des dents ou des os. Dans les cas beaucoup plus rares, des organes ou des membres entiers se développent sans être rattachés à un corps. Les tératomes peuvent être malins, mais la plupart, dont celui de Karanam, sont bénins. 

Les tératomes peuvent apparaître dans différentes parties du corps, quoique les ovaires, les testicules et le coccyx soient les plus fréquents. En 2009, un cas tout aussi horrible d’un tératome qui s’était développé dans l’abdomen d’un anglais, Gavin Hyatt.  Bien que l’idée d’avoir un tératome abdominal puisse sembler terrifiante, je crois personnellement qu’un tératome dans le cerveau peut être considéré comme légèrement pire.

Partager sur Facebook
41 41 Partages

Source: IFL Science · Crédit Photo: Daily Pakistan