Nature : Des biologistes sonnent l’alarme : 50% des espèces pourraient disparaître d’ici 100 ans

Des biologistes sonnent l’alarme : 50% des espèces pourraient disparaître d’ici 100 ans

Nous avons déclenché une vague majeure d'extinction.

Publié le par Science Virale dans Nature
Partager sur Facebook
7 7 Partages

Une espèce sur cinq sur la Terre est maintenant menacée d'extinction, et elle atteindra 50% à la fin du siècle, à moins que des mesures urgentes ne soient prises. C'est le point de vue des plus grands biologistes, écologistes et économistes du monde qui se sont réunis lors d’une grande conférence tenue au Vatican en février 2017.  Les constats sont clairs, des changements sociaux et économiques sont nécessaires pour sauver la biosphère de la planète.

« Les pays riches occidentaux siphonnent maintenant les ressources de la planète et détruisent ses écosystèmes à un rythme sans précédent », a déclaré le biologiste Paul Ehrlich, de l'Université de Stanford en Californie. «Nous voulons construire des routes à travers le désert du Serengeti pour obtenir plus de minéraux de terres rares pour nos téléphones cellulaires. Nous attrapons tous les poissons de la mer, détruisons récifs coralliens et envoyons du dioxyde de carbone dans l'atmosphère. Nous avons déclenché une vague majeure d'extinction. La question est: comment l'arrêter? »

Sur les 3,7 milliards d'années où il y a eu la vie sur Terre, elle a résisté à cinq grands événements d'extinction. Le pire d'entre eux a vu environ 96% de toute la vie oblitérée, tandis que le dernier événement est celui qui a causé la disparition des dinosaures et la montée des mammifères.

On pense maintenant que nous sommes bien dans un sixième événement d'extinction de masse. Mais plutôt que d'être guidé uniquement par le climat ou l'activité géologique, cet événement est différent: il est causé par nous les humains. Les espèces s'éteignent constamment à un rythme naturel. Mais depuis que nous avons coupé des forêts, envoyé massivement du carbone dans l'atmosphère et pêché des milliards de poissons des mers, ce taux a augmenté drastiquement.

Cela a conduit les biologistes à suggérer que si rien ne change et tout se passe comme d'habitude, le changement climatique créé par l'homme couplé à des activités intenses telles que l'exploitation forestière et l'exploitation minière signifieront que la moitié de chaque espèce vivant sur cette planète sera menacée d’extinction. Selon les biologistes, les tigres, les pandas, les micro-organismes, les plantes et les champignons pourraient également être effacés de la Terre.

Partager sur Facebook
7 7 Partages

Source: https://www.theguardian.com/environment/2017/feb/25/half-all-species-extinct-end-century-vatican-conference
Crédit Photo: IStock