Nature : Le plus gros être vivant sur Terre n'est pas la baleine bleue!

Le plus gros être vivant sur Terre n'est pas la baleine bleue!

Le détenteur du record du monde du plus grand organisme vivant sur Terre est ...

Publié le par Science Virale dans Nature
Partager sur Facebook
58 58 Partages

Quand vous pensez aux plus grands êtres vivants de la planète, la baleine bleue est sans doute celui qui vous vient le premier à l'esprit. Après tout, ces bêtes sont gigantesques mesurent jusqu'à 30 mètres de long (100 pieds) et peuvent peser jusqu’à 180 tonnes, probablement plus que les plus grands dinosaures. Mais si je vous dis que la plus grosse baleine bleue n’est pas l’être vivant le plus grand, qui peut-il bien être ? Et bien il s’avère que le détenteur du record du monde du plus grand organisme vivant sur Terre est quelque chose de beaucoup moins impressionnant à regarder. Cela étant dit, en terme de taille, la baleine bleue a l’air chétive à ses côtés.

Le candidat pour le plus grand organisme connu du monde est un Armillaire couleur de miel vivant dans les Blue Mountains de l'Oregon, États-Unis. Ce champignon gigantesque occupe près de 2 400 acres (965 hectares) au sol, une superficie aussi grande que 1 665 terrains de football. L’Armillaire couleur de miel est en fait le nom commun donné à plusieurs espèces différentes de champignons du genre Armillaria. Ces champignons parasites colonisent et tuent une grande variété d'arbres et de plantes ligneuses, une caractéristique qui leur a valu le surnom de "Cauchemars des jardiniers" bien que certaines variétés soient plus bénignes que d'autres.

Les membres du genre Armillaria produisent des amas de champignons jaune-brun comestibles qui poussent au-dessus du sol. Ces champignons que l’on voit au-dessus du sol sont les fructifications d'organismes beaucoup plus grands dont l'étalement se propage dans des domaines souterrains importants. Cette masse végétative se nomme mycélium. La découverte du célèbre spécimen a été faite après que des scientifiques aient commencé à s’intéresser aux décès d’un nombre important d'arbres dans une forêt nationale dans l'Oregon en 1998. Les échantillons de racines prélevés à partir de 112 arbres morts ou malades ont révélé que tous, sauf quatre, étaient infectés par un champignon (Armillaria solidipes). Un examen plus approfondi a révélé que 61 des arbres abritaient des cellules fongiques qui étaient génétiquement identiques signifiant qu’elles étaient originaires d'un même organisme. La plus grande distance entre les arbres infectés était de près de quatre kilomètres. Plus impressionnant encore, le champignon couvrait une superficie de 9,6 kilomètres carrés et son âge a été estimé à environ 2 400 années, mais il pourrait être aussi vieux que 8 650 ans. Cela en ferait un des plus anciens organismes vivants sur Terre.

La découverte a évidemment relancé le débat sur ce qui constitue un organisme unique. Jusqu’à maintenant, la définition d’un organisme correspond à un groupe de cellules génétiquement identiques qui peuvent communiquer et ayant un but commun. Le gargantuesque A. solidipes de l'Oregon cadre dans cette définition et détient donc actuellement le record du plus grand organisme vivant connu.

Partager sur Facebook
58 58 Partages

Source: Scientific American
Crédit Photo: USDA FOREST SERVICE, PACIFIC NORTHWEST RESEARCH STATION