Santé : Voici 6 grands dangers cachés de la marijuana prouvés par la science
Qu'en pensez-vous? Laissez votre commentaire ici.  

Voici 6 grands dangers cachés de la marijuana prouvés par la science

Des chercheurs ont découvert que les utilisateurs réguliers souffrent de ...

Publié le par Science Virale dans Santé
Partager sur Facebook
609 609 Partages

Avec la légalisation de la marijuana dans plusieurs états clés des États-Unis, ainsi que la légalisation prochaine dans l'ensemble du Canada, de plus en plus d’études cherchent à comprendre les effets de cette populaire drogue sur l’homme. Si plusieurs recherches en sont venues à la conclusion que le « pot » pouvait avoir des effets médicinaux positifs, plusieurs autres études ont rendu des verdicts totalement différents. Justement, voici les 6 dangers cachés de la marijuana qui ont été découverts en 2016, tel que rapporté par le site Medical Daily.

 

1 – La marijuana augmenterait les risques de souffrir d’Alzheimer. Selon une étude récente publiée dans la revue Journal of Alzheimer's Disease, cette drogue réduirait le flot de sang acheminé à l’hippocampe, une portion du cerveau particulièrement importante pour la mémoire à long terme.

 

2 – La marijuana nuirait à votre vocabulaire. Des chercheurs en Australie ont en effet découvert que les utilisateurs réguliers de « pot » ont une mémoire verbale légèrement plus faible que la moyenne.

 

3 – La marijuana affaiblirait les muscles du cœur. Cette conclusion est le fruit d’une étude menée auprès de 33 000 patients hospitalisés aux États-Unis entre 2003 et 2011. Apparemment, les consommateurs auraient plus de chances de souffrir d’un arrêt cardiaque.

 

4 – La marijuana augmenterait les risques d’ostéoporose. Une étude récente publiée dans le American Journal of Medicine semble prouver que la consommation de « pot » rend les os plus fragiles.

 

5 – La marijuana affaiblirait la vision. Un usage régulier rendrait les rétines de vos yeux plus paresseuses et plus lentes.

 

6 – La marijuana nuirait à votre sommeil. Selon une étude de la revue Journal of Addictive Diseases, les consommateurs réguliers auraient deux fois plus de chances de souffrir de troubles du sommeil, notamment d’insomnie sévère. 

Partager sur Facebook
609 609 Partages

Source: Medical Daily
Crédit Photo: IStock